Une photo vaut mille mots !!!

Publié le 29 septembre 2015

Une photo vaut mille mots !!!

« Les annonces immobilières avec photos sont 7 fois plus regardées que les annonces immobilières sans photos. »


La présence des photos est primordiale dans le processus d’intention de l’acquéreur potentiel.
Aujourd’hui, 90% des recherches faites par les acquéreurs commencent sur internet, et on estime que les annonces avec photos sont 7 fois plus regardées que les annonces sans photos.
Attention, cependant…pour que l’annonce déclenche l’intention du futur acquéreur, il faut que les photos soient particulièrement réussies, et sachent provoquer chez l’internaute un premier
« coup de cœur ».

Alors, me direz vous… qu’est-ce qu’une photo immobilière réussie ?
Très simple, une photo proposant un extérieur invitant à la détente, prise un jour de beau temps, mettant en valeur les éléments particuliers du bien à vendre, tels qu'un jardin paysager ou arboré, une piscine, un jaccuzi...
Pour ce qui concerne les photos intérieures, une photo intérieure réussie présentera des pièces correctement rangées et des volumes aérés.
La cuisine devra être propre, correctement rangée, la poubelle "cachée...les lits devront être faits "au carré" dans les chambres, la salle de bains sera débarrassée des serviettes, peignoirs, gants de toilette et de ses multiples tubes, flacons, pots de crème, brosses à cheveux ou à dents...

L’idéal pour les prises de vues intérieures est de permettre à l’internaute de visualiser l’ensemble d’une pièce et pour se faire, le cliché idéal nécessite souvent un objectif « grand angle » et une prise de vue depuis un angle de la pièce en cadrant l’angle opposé, tout en veillant à conserver une proportion équitable entre le sol, le plafond et l’arête opposée…
Mais le bon cadrage ne suffit pas…


Combien de fois voit-on des photos en contre-jour, mal exposées, trop sombres ou exagérément claires ?
Bien sur, le vieux conseil donné aux photographes en herbe est toujours d’actualité :
« Toujours effectuer la prise de vue avec la source de lumière dans le dos », mais cela n’évite pas les contre-jours hasardeux lorsque le séjour est traversant, et ne permet pas de prendre une photo satisfaisante de l’immeuble ou d’une maison, sauf à choisir son heure en fonction de la position du soleil…

Le « bracketing » (ou comme le disent les Quebequois la « prise de vue en fourchette ») est la solution idéale, et c'est aussi celle que j’utilise personnellement pour pallier à ces soucis.
Cette technique consiste à réaliser plusieurs prises de vue d'une même scène, en faisant varier un ou plusieurs paramètres de prise de vue, en particulier « l’ouverture du diaphragme ».
La retouche est bien évidemment indispensable afin que sur le cliché « final » l’ensemble des parties de la photo soient parfaitement exposées.
L’utilisation d’un trépied est toutefois obligatoire afin que l’angle de prise de vue soit parfaitement identique.
Cette technologie, entre-autres, permet d'obtenir des photos HDR (High Dynamic Range), dont le rendu met particulièrement en valeur l'ensemble des éléments d'une pièce, et autorise la visualisation des extérieurs sans le très gênant, mais néanmoins très fréquent "contre-jour".

L'agence immobilière des années 2010 se doit impérativement d'être équipée du matériel nécessaire à la prise de vues de qualité;
A défaut d'accepter l'investissement dans un matériel le permettant, ou si l'utilisation de ce matériel n'est pas parfaitement maîtrisée par l'agent immobilier...il existe aujourd'hui des photographes professionnels qui mettent, moyennant facturation (souvent au forfait), leur talent et leur matériel professionnel à la disposition des agences...


C'est aujourd'hui le prix incontournable à payer pour mettre en valeur un bien à vendre et faire la différence dans le flot d'annonces sur la toile.

Publié le 29 septembre 2015 sur le blog immobilier de Gilles HUBERT